PARTAGER

Les propos datent de 2014. Ils sonnent comme une mise en garde à tous les chefs d’État africains tentés de briguer un troisième mandat. Leur auteur était encore en activité. Il était secrétaire général de la Francophonie.
Rfi a dépoussiéré hier, dimanche 3 novembre, un extrait d’une déclaration de l’ancien Président du Sénégal Abdou Diouf dans laquelle il laisse entendre que le pouvoir longue durée est passé de mode.

« Pour parler franchement, moi qui étais Président pendant 19 ans, je vous le dis les yeux dans les yeux, je pense qu’à notre époque deux mandats suffisent largement à la tête d’un pays », avait lancé Abdou Diouf.

C’était au cours d’un entretien accordé à Rfi et France 24. La déclaration a été repassée dans l’émission « En sol majeur ».

Walf Quotidien, qui l’a reprise considère cette prise de position du successeur de Senghor à la tête du Sénégal comme une mise en garde « anticipée » adressée à Macky Sall, Alpha Condé, entre autres dirigeants africains soupçonnés de vouloir briguer un troisième mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here