PARTAGER

En marge du 4e Salon international des mines de Dakar (8-10 novembre) dont le thème est : «Le secteur minier, un levier de développement territorial», Aly Ngouille Ndiaye a présidé ce lundi, dans un hôtel de la place,  l’atelier francophone de concertation régionale sur la responsabilité sociétale (Rse) dans les industries minières en Afrique de l’Ouest.

Selon le Ministre  de l’Industrie et des Mines du Sénégal, cette deuxième édition de l’atelier francophone sur les mines revêt un cachet particulier pour le Sénégal. Car, dit-il, elle se tient à la veille du Sommet de la Francophonie prévue, au mois de novembre, à Madagascar.

«Cette rencontre revêt un cachet particulier pour le Sénégal, en ce sens qu’elle enregistre la présence du président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), Ismaela Madior Fall», s’est réjoui Aly Ngouille Ndiaye.

Revenant sur le 4e Salon des Mines, Aly Ngouille Ndiaye a rappelé que ce conclave de trois jours permettra «d’identifier les incohérences juridiques et les besoins, entre autres, des pays, en matière minière».

Aussi, le premier atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises (Rse) a été l’occasion pour les experts venus de toute l’Afrique de se pencher sur cette question à l’origine, le plus souvent, de conflits entre les populations locales et les industriels.

Tour à tour, ils ont évoqué le déficit du travail de la société civile, le manque d’informations des populations locales sur les devoirs des entreprises installées leurs terres…

Gaston MANSALY (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here