PARTAGER

C’est ce jeudi 9 Août 2018 au Relais Dakar que le collectif des Jeunes du Fouta par la voix de son coordinateur Abdourahmane a ténu un point de presse pour fustiger la sortie du Président de la République au cours d’une audience avec ses militants a eu à déclarer dans le quotidien l’observateur du 06 Août 2018, “qu’il ferait un score de 100% à Matam” parlant des élections présidentielles de 2019 une déclaration qui a suscité la colère des jeunes de Matam compte tenu d’un manque criard d’infrastructure et le sous emploi qui gangrènent dans cette localité.

Abdourahmane Ndiaye coordinateur du collectif des Jeunes du Fouta a été choqué par cette déclaration du chef de L’État selon lui: { Nous sommes réunis aujourd’hui pour fustiger la sortie du Président de la République dans le quotidien l’observateur du 06 Août 2018 en affirmant ceci ” je ferai un score de 100% à Matam parlant des présidentielles de 2019 ” tandis que lui même dans sa propre contrée a eu peur d’avouer ce pourcentage à 90%. Alors nous lui demandons au nom de quoi et quelles sont ses réalisations pour nous avouer cela.

Qu’est ce qu’il a fait d’important dans cette zone là, dans cette partie du pays pour oser nous dire oui il aura 100%. Quelles sont ses garanties, aucune infrastructure, un sous- emploi incontestable et aujourd’hui vous n’êtes pas sans savoir comme le relate des médias que cette zone est frappée par une famine ce qui veut dire aujourd’hui l’insécurité alimentaire gagne du terrain et donc moi je ne vois pas en quoi ce 100% est une réalité chez le Président vraiment il a déçu les Foutankés et nous considerons cela comme une insulte dans la mesure où qu’il nous prenne pour du ” bétail électorale “}  a-t-il martelé tout en rappelant qu’ils font partie  intégrante de cette nation et sont également intéressés du devenir du Sénégal.

Selon le coordinateur du collectif des Jeunes du Fouta, tout leader politique à sa partition à jouer dans cette localité et qu’il invite tous les leaders politiques à venir leur rejoindre car dit-il : { Les portes sont grandement et largement ouvertes pour mener ce combat nous sommes ouvert à tout le monde, le Fouta n’est un terrain acquis pour qui que ce soit, il n’y a pas de vote ethnique il n’y a absolument rien Macky n’est pas le leader et la preuve aujourd’hui nous ces jeunes qui sommes sortis pour dire non si c’est à 100% alors soyez rassuré que ce n’est plus à 100% d’autant plus qu’il y’a des voix qui s’élèvent ne serait-ce qu’une seule voix donc ce pourcentage est voué à l’échec, il n’a qu’à voir ses propos et lui dire également tout le mécontentement de la jeunesse du Fouta par rapport à sa sortie }  a-t-il laissé entendre

En tout cas, ces jeunes du Fouta sont complètement remontés et déterminés à aller jusqu’au bout de leur combat pour dénoncer cette déclaration du chef de L’État certainement pour lui on lui a fait savoir que tout va bien.

” Nous mettons au défi tout responsable politique ou même le Président par rapport à un bilan dans cette localité là, son bilan est négatif, le leadership est faible,  les leaders sont plutôt intéressés par des guerres intestines à bord de fontaine que par les préoccupations de la population chose que nous fustigions avec la dernière énergie et nous sommes là pour le Fouta et nous avons organisé ce point de presse pour alerter l’opinion nationale et internationale.} a-t-il ajouté

Le combat est loin d’être terminé car ces jeunes du Fouta comptent organiser dans un bref délai une marche au niveau du rond-point du Fouta qui est Ourossogui le carrefour du Fouta dans les deux jours à venir.

Massamba Camara Senvisions.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here