PARTAGER

le président du comité national de suivi de la campagne  de l’arachide   Aliou Dia  ne digère pas que  l’arachide  soit  vendue aux chinois et non dans les différents points de collecte  installés dans les localités du pays .

Pour lui si cette tendance  persiste le capital semencier risque de connaitre  des problèmes   « le capital semencier est menacé et la filière arachidière hypothéquée ».Pour le moment le président des forces paysannes estime que la campagne de commercialisation de l’arachide n’a pas  encore connu  un grand succès cette année contrairement aux précédentes campagnes  .

Selon  lui  les  chinois ont investi les champs  ce qui n’était  pas dans les accords. Les  chinois ont été autorisés à faire de l’exportation et non de la commercialisation  qui est du ressort  des opérateurs   . Etant donné que  les operateurs ne sont  pas financièrement armés ils ne peuvent pas concurrencer les chinois   qui avec des sacs d’argent  investissent les champs  a dit    Aliou Dia  qui invite l’état  à   prendre ses responsabilités  pour   protéger  le capital semencier  qui souffre énormément   . Aliou Dia tenait ses propos  en marge de la cérémonie officielle  de la 104é édition  du gamou annuel  de Mbeuleukhé qui a eu lieu ce samedi 04 janvier à Mbeuleukhé . Le porte parole de la famille religieuse  de Eladji Daouda Dia a une nouvelle fois réclamé    le bitumage du tronçon   Dahra- Mbeuleukhé jusqu’à Richard toll pour désenclaver  cette zone en facilitant le convoi des produits agricoles du Walo vers le centre du pays.

Doudou Thiane senvisions.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here