PARTAGER
«Nous sommes dans un pays démocratique et les concertations ne font que commencer. Les portes sont ouvertes pour pouvoir continuer et discuter sur le processus électoral avant les élections à venir, notamment la Présidentielle en 2019». Tel est l’appel, à nouveau, lancé ce lundi, par le Ministre de l’Intérieur aux opposants qui avaient boycotté le Cadre de concertation sur le fichier électoral tenu le 21 novembre dernier.

Concernant les éternelles disputes entre députés du pouvoir et de l’opposition, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique qui faisait face aux députés pour le vote du budget 2018 du Ministère qu’il dirige, considère que cet acte est comme un dialogue politique. «On pouvait arrêter le dialogue ici à l’Assemblée nationale car ce que vous faites ici, n’est rien d’autre qu’une concertation entre pouvoir et opposition», déclare-t-il.

Par rapport à l’intervention de Me Aïssata Tall Sall qui demandait «comment se fait-il qu’au Sénégal en 2017, qu’un détenteur de carte d’électeur ne puisse pas retrouver son nom sur la liste électorale?», Aly Ngouille semble renvoyer, à la députée, la question. «Pourtant, tu (Ndlr : Aissata Tall Sall) avais bien assisté à la concertation et pourquoi tu n’as pas posé le débat ?», soutient le Ministre de l’Intérieur.

 Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here