PARTAGER

C’est ce jeudi 13 septembre 2018 au King fahd Dakar que s’est l’Atelier de restitution du rapport d’Audit genre et du plan d’institutionnalisation du genre initié par le ministère de la communication, des Télécommunications, des Postes et de l’économie numérique.
C’est à travers la publication d’un audit que le ministère de la MCTPEN  (Ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie Numerique )fait son diagnostic de la prise en charge de la question du genre dans ses différents demembrements la restitution de l’audit sur la prise en charge du genre au ministère.

Le secrétaire général d’audit ministère Yoro Moussa Diallo est revenu sur l’essentiel de cet audit
Selon lui: { la République du Sénégal a mis en place des mécanismes institutionnels et des instruments juridiques efficaces afin de traduire dans la vie des citoyennes et citoyens, le principe d’égalité de droit entre les femmes et les hommes consacré par la constitution. De plus le pays dispose d’une nouvelle stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre( 2026-2026 ) dont la finalité visée est de contribuer à faire du Sénégal un pays émergent avec une société solidaire dans un Etat de droit sans discrimination, où les hommes et les femmes ont les mêmes chances de participer à son développement et de jouir des bénéfices de sa croissance a-t-il déclaré dans son discours

Tout en rappelant que “l’institutionalisation par décret le 15 février 2017 des cellules genre dans les secrétariats généraux des ministères sont d’autant d’indicateurs d’un choix de société qui accorde une place importante aux respects des droits humains.
C’est dans ce cadre que s’inscrit donc cette initiative de l’audit genre du ministère de la communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie Numérique pour disposer d’un plan d’institutionnalisation du genre portant des recommandations pertinentes pour une meilleure prise en compte du genre dans la prise de décision,  l’application des politiques,la planification et les processus budgétaires” a-t-il ajouté

M.Yoro Moussa Diallo a invité aux participants de suivre les résultats de cet atelier d’audit participatif qu’est un outil important car selon lui “il permettra de réduire les inégalités du genre et renforcer les acquis du processus d’instititionnalisation du genre  dans les politiques publiques.

Massamba Camara Senvisions.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz