PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) n’est pas loin d’hypothéquer ses maigres chances d’étrenner le statut de chef de l’opposition. D’après Source A, Idrissa Seck de Rewmi, arrivé deuxième à la présidentielle du 24 février 2019, pourrait hériter de cette «couronne». Le journal de citer l’absence de la formation politique de Me Abdoulaye Wade à la dernière élection présidentielle et son boycott du Dialogue politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here