PARTAGER
Parmi les 20 cas issus de la transmission communautaire signalés, ce mardi 2 juin, par les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale, un est venu du district de Koki, dans le département de Louga.
Il s’agit d’un ‘’téfanké’’ (éleveur) de 40 ans, habitant le village de Samba Sadio, situé à 10 km de la commune de Koki.
D’après des informations reçues auprès des autorités de la capitale du Ndiambour, l’homme était parti à Dakar, dans le cadre de ses activités professionnelles. Mais c’est le 28 mai dernier, soit quelques jours après la fête de la Korité, qu’il a réussi à regagner son village. Ce, malgré la mesure d’interdiction du transport interrégional encore en vigueur.
C’est ainsi qu’il a été vite signalé aux membres du comité de gestion des épidémies de la localité qui, sans tarder, l’ont amené au poste de santé pour un diagnostic.
Les tests envoyés à Dakar depuis le 29 mai ont été refaits, et c’est ce mardi qu’ils sont encore revenus positifs.
Les autorités médicales de Louga se sont rendues à son village pour tracer ses éventuels contacts qui seront d’ailleurs tous isolés et dépistés, nous rassure-t-on.
Ce nouveau cas est détecté au moment où le centre de traitement de Louga ne comptait plus de patient. Les 6 malades venus de Linguère avaient été déclarés guéris.
Pour rappel, depuis le début de la pandémie, la région de Louga a enregistré 39 cas, dont 1 décès, 37 guéris et un seul sous traitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here