PARTAGER

Après 04 semaines de grève les  agents du district sanitaire de Dahra affiliés au syndicat autonome des travailleurs de la santé et de l’action sociale   optent toujours pour la poursuite du mouvement  à cause du « dilatoire de l’état »  .En effet  ils se sont retrouvés ce jeudi   à l’enceinte du centre de santé   de Dahra  pour  une réunion d’évaluation  en vue de  fustiger le manque de volonté du gouvernement et d’informer leurs membres pour le maintien du mot d’ordre  . Les grévistes  considèrent que le gouvernement n’accorde  pas une grande importance à la santé. Selon Serénella Ndione secrétaire générale  de la section SUTSAS locale « Nous ne lâcherons  pas tant que le gouvernement ne réglera pas les problèmes de la santé ».

Les blouses blanches appellent  les autorités à la valorisation des diplômes  et l’application du régime indemnitaire :«   le diplôme n’a pas  aucune  valeur dans le  secteur  de la santé si tu n’es pas  médecin tu n’es pas considéré  que tu sois sage femme, infirmier ,ou technicien supérieur »  Les agents de santé se disent  déçus  de la réunion d’hier qui avait  réuni à Dakar  les  ministres  de la santé  , de la fonction publique  et du  bureau national du SUTSAS .A l’en croire   la rencontre a accouché d’une souris puisque les différentes parties n’ont parlé  que le résidu des accords de 2014 alors que le régime indemnitaire    et la valorisation des diplômes devaient être  au cœur des débats.

La Couverture Maladie Universelle  (CMU) a complètement  ruiné les structures sanitaires du pays  a indiqué madame Ndione. Les grévistes  ont   également dénoncé  les   retards   de salaire des  contractuels du plan COBRA et de la JICA , le manque de considération des agents communautaires et para médicaux    .

Doudou Thiane Senvisions.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz