PARTAGER

Depuis la proclamation des résultats par commune, certains responsables de l’alliance pour la République se crêpent les chignons.Et par presse interposée, chacun d’eux se réclame être l’auteur de la victoire du « OUI ». C’est ainsi, que le premier adjoint au maire de Dahra, Ousseynou Ndiaye au cours de cette interview veut apporter des précisions sur les bouhahas qui fusent depuis cette soirée électorale du 20 Mars.

Quelle appréciation faites-vous par rapport aux résultats?
Permettez-moi d’abord de remercier les militantes et militants de la commune de Dahra et environs qui ont renouvelé leur confiance auprés du président de la République Macky Sall. Nous remercions également l’ensemble des membres du comité électoral départemental et le Ministre Aly Ngouille Ndiaye qui se sont beaucoup investis pour le triomphe du Oui dans tout le département de linguère. Pour ce référendum nous avons gagné doublement en relevant le défi de la participation à 39%, mais aussi celui de la victoire du Oui avec 76%.
Ces résultats démontrent encore une fois que les populations sont suffisamment averties pour faire de bons choix. Elles ont compris et ont choisi la voix du oui, qui nous mènera à coup sur vers des progrès démocratiques. Le courant du non n’a jamais gagné, il n’a vu que de la poussière. Il manque d’arguments, de tactes pour convaincre les électeurs du djolof. Et au regard des résultats qui me sont parvenus pour le moment, le courant du non a été capoté dans tous les bureaux de vote du département de Linguère sauf à Touba Linguère, Djoumbanam et à Mboul Djolof.
Quels ont été les jalons posés pour obtenir un écart de plus de 3000 voix?
Il faut comprendre déjà en plus d’avoir un Aly Ngouille Ndiaye très fréquent et proche de sa base politique, nous avons eu la chance d’être plus convaincant sur les 15 points de réforme auprés des populations notamment les Imams, les autorités coutumières entre autres. Tout cela a été facilité par les relations de confiance qui ont toujours existé entre ces populations et les autorités que nous sommes. Nous avons eu cet écart de voix grâce aux discours de vérité qui triomphent toujours sur le mensonge et la désinformation. Et durant toute cette semaine de campagne nous avons mené dans tous les quartiers de Dahra plus d’une centaine de visites de proximité sans compter plus d’une dizaine de méga-rencontres que le Ministre Aly Ngouille Ndiaye a effectuées jusqu’à des heures tardives dans la nuit pour décrocher des responsables d’autres partis comme REWMI, PDS, PR entre autres.
Il ya aussi le comité départemental dirigé par Me Amadou Ka qui a effectué un travail énorme à Dahra et dans le reste du département.
Ces résultats sont le fruit d’un travail d’équipe engagée autour d’un seul idéal pour une victoire éclatante du Oui.
Quelle lecture faites-vous de la déclaration de Samba Ndiobène Ka, que linguère nous a pénalisé.
Je crois que ces genres de déclarations ne méritent que du mépris. Cette victoire nous la devons à l’unité créée autour du Ministre Aly Ngouille Ndiaye qui a su fédérer toutes les forces vives du département pour un bon déploiement sur le terrain. Nous sommes au courant que Samba Ndiobéne Ka donné des consignes de vote « Non » pour nous faire perdre à Dahra juste parce qu’il n’a jamais digéré sa défaite à la tête de la municipalité. Je doute encore de sa bonne foi à œuvrer pour le parti.
En tant que membre du comité directeur, il n’a même pas assisté à aucun meeting ou à une activité dudit comité. Il fait cavalier seul/ Lors des dernières élections, le ministre ne s’est pas introduit à Dahra où l’on notait 34% mais après cette élection référendaire les responsables ont fait appel au ministre qui a fait 05 meeting de ralliements et ça a porté ses fruits avec un taux de 77%. Pendant ce temps Samab Ndiobéne se contente de décrocher des militants de l’Apr comme El hadji Sow, Daouda Awdi Ka membres du camp de Me Amadou Ka et Maissa Ndiaye du camp de Mao Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here