PARTAGER

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a quitté le monde des vivants brusquement depuis hier mercredi 8 juillet 2020. Soit une semaine après son retour de la France où il a séjourné durant deux mois pour des raisons médicales.

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara avait prévu tous les scénarios sauf celui de la disparition inattendue de son héritier politique. Face à cette dure et triste réalité face à laquelle le Président de la République est confronté, la principale question qui naît dans les esprits est : que fera maintenant Alassane Ouattara ?

La réponse immédiate qui se révèle évidente et naturelle n’est autre que l’organisation des obsèques. Lancé désormais dans une course contre la montre au regard du premier tour des élections présidentielles fixé au 31 octobre 2020, le chef de l’Etat va s’empresser d’organiser les funérailles de son loyal serviteur assorties d’un hommage national.

Le Président de la République va par la suite s’adresser solennellement aux Ivoiriens puis aux militants du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Dans la foulée, Alassane Ouattara nommera son nouveau Premier ministre et procédera à la désignation du nouveau candidat du RHDP relativement à la présidentielle 2020.

Dans ce dernier cas, pour l’heure les rumeurs se succèdent les unes aux autres avec des noms brandis ici et là. Mais à trois mois du scrutin présidentiel, une candidature de celui qu’on appelle affectueusement Ado, ne doit pas prendre l’allure d’une surprise.

Et pour cause, il reste la seule personnalité dans le contexte actuel à garantir une victoire du RHDP face au probable candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) qui n’est autre que son ex allié Henri Konan Bédié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here