PARTAGER

C’est dans ce moi béni de ramadan que l’association des femmes de policiers ont choisi leur deuxième édition de la conférence religieuse au camp Abdou Djassé sous le thème  » Vie de couple droit et devoir  » un sujet très important vue la vie des femmes des policiers dans le foyer
Comment gérer le ménage et le boulot et quel est la place de la femme dans le couple ou dans le ménage, le rôle de l’homme au tant questions qui nourrissent l’importance cette conférence religieuse des femmes des policiers.

Madame Bintou Soumaré présidente de l’Association des femmes des policiers est revenue l’objectif de cette conférence et la place de la femme dans le ménage
selon elle: { Nous avons choisi ce thème cette année pour mesurer la place de la femme dans le ménage ou comment un policier doit se comporter vis à vis de sa femme, nous savons très bien nos maris  sont souvent sur le terrain à cause de leur statut , et ce sont les femmes qui s’occupent de tout.
Le ménage et les contraintes du boulot sont difficiles à gérer s’occuper des enfants, le ménage
Ces contraintes sont multiples parce qu’étant des femmes de l’autorité on est tout temps appelé sur le terrain.
L’Amicale a été créé en 2016 avec l’aide de Ndeye Souké Ndiaye la soeur du ministre c’est elle qui nous a permis de nous rapprocher du ministre Aly Ngouille Ndiaye au moment où il était d’abord ministre des mines et de l’industrie c’est elle qui nous a accompagné à mettre en place cette association pour nous retrouver en famille policière et débattre sur les thèmes comme une association de développement qui permet de régler certaines contraintes qui sévissent dans les familles.

Ndeye Souké Ndiaye soeur et déléguée du ministre a été vraiment un soutien de poid pour la réalisation de ce four selon la présidente « elle nous a insufflé l’idée de construire un four une boulangerie qui va nous permettre de produire du pain sur place. Une grande dame de coeur et qui travaille à l’ombre à côté de son frère .

Ndeye Souké Ndiaye soeur et déléguée du ministre a livré son message à l’endroit des femmes des policiers soulignant qu’elle a vécu dans le camp grandi dans le camp et son père faisait partir parmi des premiers policiers à former les officiers par conséquent elle fait partie de la famille.
Selon elle: { J’ai travaillé dans la même structure que madame Bintou Soumaré qui était notre agent comptable particulier nous avons tissé une amitié et en discutant je lui ai dit pourquoi pas ne pas motiver les femmes au sein du camp,de développer les activités socio-économiques qui pourront leur permettre de s’organiser et créer des activités génératrices de revenus et je leur ai proposé de construire pourquoi pas un four ça leur permettra dorénavant de plus sortir du camp pour aller acheter du pain chez les autres boulangers mais de produire sur place et permettre les autres de venir dans le camp acheter leur pain ça va leur permettre de produire d’autres activités génératrices de revenus aussi chacune à ce qui lui concerne et le ministre Aly Ngouille Ndiaye en voyage pour Linguère m’a mandaté en son nom avec une enveloppe pour lui représenter depuis où il était d’abord ministre de l’industrie et des mines il soutenait déjà cette association des femmes des policiers c’est une tradition pour mon frère d’aider les associations ou des personnes qui ont des projets et visions,moi perssonnellement il me fait tout il suffit seulement je lui dis je veux faire tel ou tel projet et il m’appui je suis fier de mon frère pour tout ce qu’il fait pour son pays et son peuple} souligne t-elle.

Massamba Camara Senvisions.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here