PARTAGER

Pour être en phase avec le chef de l’état Macky Sall qui a décrété  l’année  2018 une année sociale le directeur le directeur général de la SAED a à nouveau contribué de manière significative à l’amélioration  des conditions de vie et de travail  des  tailleurs et  du  personnel soignant du centre de santé Elisabeth Diouf de Dahra. En effet il a  offert gracieusement  10 machines à coudre de haute qualité aux jeunes tailleurs de Dahra réunis au sein de l’association des tailleurs .Son geste est motivé par la volonté de donner de l’emploi aux jeunes  .Selon le DG  de la SAED « la meilleure manière de créer un emploi pour un  jeune c’est de le  faire avec quelqu’un qui a déjà un métier  et c’est ce que nous sommes entrain de matérialiser avec ce don d’aujourd’hui ».Les tailleurs ont vivement remercié le bienfaiteur qui n’est pas à son premier coup d’essai. Pour rappel le mois dernier il a habillé les 28 asc  de la commune en prélude  des activités navetanes qui se pointent à l’horizon.

Le responsable aperiste de la commune a ensuite remis 25 lits d’hospitalisation, des produits consommables au médecin chef du district sanitaire Mamadou Thioro Mbaye .Un geste selon ce dernier contribuera  sensiblement à relever le plateau technique de la structure sanitaire .Le  patron de la SAED ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisqu’il a promis de réhabiliter le foyer des jeunes une fois qu’il aura l’accord du maire de la commune Momar Ndiaye. Pour lui il est anormal que Dahra puisse disposer d’une infrastructure de jeunesse où le confort et la salubrité font défaut. L’actuel foyer n’existe que de nom et vu l’engagement et l’esprit créatif des jeunes il est inconcevable qu’on puisse mener des activités dans un endroit à ciel ouvert où la poussière et l’insalubrité dictent leurs lois .Il compte sur ses relations ses partenaires et les autres fils du Djoloff pour donner à Dahra un foyer  des jeunes digne de ce nom.

De 2012 à nos jours le président Macky Sall a injecté 177 milliards  au niveau de la vallée.

L’autosuffisance  en riz est l’une des préoccupations majeures  du chef de l’etat  Macky Sall  qui a injecté plus de 177 milliards au niveau de la vallée du fleuve Sénégal dans la zone irriguée .Ces investissements lourds du  président de la république  se le patron de la SAED Samba Ndiobene Ka vont dans le  sens du renforcement des aménagements hydro agricoles , des équipements d’irrigation, du travail du sol , et de l’amélioration de la qualité du riz. Pour  le DG de la SAED  le riz local commence à s’imposer à raison de sa qualité. Pour atteindre l’autosuffisance en riz le gouvernement du Sénégal  a mis  en place une chaine  importante allant dans le sens d’un environnement propice au producteurs de cultiver aux  du paysans d’aller aux champs  aux banques  et transformateurs d’accompagner le programme .Cette volonté du chef de l‘état de produire  du riz en quantité suffisante sera bientot une vieille doléance  a laissé entendre Samba Ndiobene Ka .

Doudou Thiane Senvisions.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz