PARTAGER

Les quotidiens parvenus jeudi à l’APS traitent principalement de l’élection de Donald Trump 45e président des Etats-Unis, relayant réactions et interrogations relatives à cette victoire pas forcément attendue en Afrique en particulier.
« L’élection de Donald Trump a provoqué des sentiments d’inquiétude parmi les immigrés aux Etats-Unis. Le magnat de l’immobilier va-t-il mettre en œuvre une politique raciste ou ses déclarations étaient-elles de simples propos de campagne ? Le malaise n’est pas dissipé », note Le Soleil.
L’arrivée de l’homme d’affaires à la Maison Blanche à l’issue d’une campagne électorale jugée violente, « ne rassure guère à travers le monde. Entre interrogations, déceptions et angoisses (…) », écrit le journal Le Quotidien.
« Trump surprend le monde » en déjouant les pronostics qui faisaient de Hillary Clinton, l’ancienne secrétaire d’Etat de Barack Obama, la prochaine présidente, souligne La Tribune. « Un 11 septembre politique », juge le quotidien Libération.
« Stupeur et sidération en Afrique, où l’on s’attendait aussi à la victoire d’Hillary Clinton », ajoute le même journal, reprenant un article de Lemonde.fr. Selon Sud Quotidien, la classe politique sénégalaise par exemple se trouve « entre inquiétudes et prudence ».
De même, beaucoup de ressortissants sénégalais détenant la carte de résident ou un passeport américain « ont abrégé leur soirée électorale en constatant un retournement de situation » au détriment de Hillary Clinton, « partie pour être le 45e président des USA », relate Libération.
« La peur bleue des Sénégalais d’Amérique », affiche également le quotidien L’Observateur. « Nous sommes sous le choc, réagit à la une de ce journal le président des Sénégalais des USA, Ibrahima Sow. Trump avait proposé un fonds pour rapatrier les ambulants sénégalais », a-t-il révélé.
« Surprise pour les uns, choc pour les autres, victoire de la démocratie pour d’aucuns, l’élection du candidat républicain Donald John Trump à la présidence des Etats-Unis déclenche des réactions diverses dans le monde », rapporte Enquête, avant de s’interroger : « A quel Trump se fier ? ».
« Et si Trump était l’homme idéal ? », s’interroge Walfqotidien, presque à contre-courant des autres journaux. « Si Trump a gagné, c’est peut-être parce que Obama n’a pas répondu aux attentes des Américains au cours de ses deux mandats », avance le journal.
« Il n’a pas été le premier candidat craint devenu président et qui réussit brillamment ses mandats (…). Oui, Trump pourrait bien surprendre agréablement le monde entier. Ses détracteurs en premier. Et surtout les Africains qui s’étaient très vite enthousiasmés de l’élection de Barack Obama comme le premier noir à occuper la Maison Blanche », analyse Walf quotidien.
Concernant l’actualité domestique, le Témoin quotidien revient sur la rupture du consensus sur le processus électoral, soulignant que l’opposition a dévoilé le contenu d’une lettre qu’il a adressée au président de la République sur le sujet.
« Malick Gackou et Cie ont ainsi listé et soumis au chef de l’Etat un certain nombre d’irrégularités dans le processus électoral », écrit le journal. Ils affirment que « toute une nébuleuse entoure l’organisation des prochaines législatives », signale Sud Quotidien.
« Malgré les assurances du pouvoir, Manko Wattu Sénégal croit toujours à un possible report des législatives. L’opposition estime que l’introduction de la carte d’identité CEDEAO va entraîner le report du scrutin », indique Walfquotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here