PARTAGER

Alors qu’il souhaitait initialement que la Coupe du monde soit disputée à 40 équipes, le président de la Fifa Gianni Infantino est désormais convaincu par une formule à 48 pays. Pour l’heure, le tournoi regroupe les 32 meilleurs sélections au monde.

La Coupe du Monde de football va-t-elle radicalement changer de formule dans les années à venir ? Gianni Infantino, lui, semble bien décidé à mener une petite révolution au sein du football international. Le président de la Fifa, qui s’était prononcé jusque-là pour un Mondial à 40 équipes, a déclaré qu’il défendait maintenant une « Coupe du monde à 48 nations, qui ouvre plus de chances à plus d’équipes », tout en estimant qu’une « coorganisation entre plusieurs pays » constituait « un point fondamental ».

Dans un long entretien publié par l’AFP jeudi 6 octobre, Infantino s’est dit « assez content et confiant pour le futur » de la Fifa. « Personne n’est parfait, je suis le dernier à l’être. Mais je suis un travailleur, je ne vole pas, je ne profite pas et je ne triche pas et je ne veux permettre à personne dans cette organisation de le faire », a-t-il poursuivi, en référence aux scandales de corruption qui ont ébranlé l’instance depuis mai 2015.

« On peut penser à une Coupe du monde à 48 équipes qui serait en fait un format à 32 équipes, car on a vu que le format idéal c’est 32 équipes », a expliqué Infantino. « L’idée serait que les 16 meilleures équipes issues des qualifications se qualifient directement pour la phase de groupe » et que 32 autres équipes disputeraient un match de barrage qui qualifierait chaque vainqueur, a détaillé l’Italo-Suisse.

En discussion dès la semaine prochaine

« Ça ouvre plus de chances à plus d’équipes. De plus, il n’y a pas d’impact sur le calendrier car ces matches-là se joueraient avant le Mondial à la place des matchs amicaux. Du point de vue de la promotion du foot, ce serait 16 finales avant de commencer véritablement la phase de groupe, de vrais matches à enjeu pour déterminer ces 16 équipes », a ajouté Infantino, qui a pourtant été élu sur un programme où il soutenait un passage du Mondial à 32 équipes, format actuel, à un format à 40 équipes.

Le projet de Mondial à 48 équipes « va certainement être discuté les 13 et 14 octobre, lors du prochain Conseil de la Fifa. C’est un projet, c’est une idée, comme la Coupe du monde à 40 qui est encore sur la table avec des groupes de 4 ou de 5 équipes », a toutefois précisé le successeur de Joseph Blatter.

« On prendra une décision certainement l’année prochaine, il faudra voir quel va être l’impact pour le football au niveau mondial », a-t-il encore indiqué. Dans un format à 48 équipes, « les pays qui se qualifient toujours n’ont aucun souci, tous ceux qui se qualifient une fois sur deux ou sont à la limite auront alors la possibilité de se qualifier pour le tournoi ».

Si certains observateurs ont évoqué une baisse du niveau sportif lors du denier Euro en France élargi à 24 équipes, Gianni Infantino, ancien n° 2 de l’UEFA, juge lui qu’un Mondial à 48 équipes apporterait « une hausse du niveau sportif, car avec un match de barrage les meilleurs passent. On parle beaucoup de cette baisse du niveau sportif, à mon avis le niveau sportif de l’Euro n’était pas moins bon, au contraire. Il y avait des équipes, on n’imaginait pas qu’elles étaient si fortes, le niveau était très élevé ».

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here