PARTAGER

Selon l’inspecteur départemental de l’élevage Mamadou Moustapha Cissé la grippe équine a déjà fait plusieurs victimes dans le département de Linguère «  408 cas de mortalité ont été recensés pour le moment ».

Pour lui, les ânes qui sont en divagation sont les plus affectés par cette maladie causée par de forts vents accompagnés de poussière. Généralement les ânes jouent un rôle dans la propagation de la maladie à travers  les marchés hebdomadaires et les points d’abreuvoirs.

Pour limiter les dégâts le service départemental de l’élevage a pris un certain nombre de mesures   liées à la sensibilisation de leurs propriétaires  à travers les radios communautaires, l’isolement des malades et  la destruction  des cadavres.  Mr Cissé de préciser que la maladie est guérissable c’est pour cette raison qu’il oriente les propriétaires d’ânes vers les services techniques de l’élevage pour les traitements des cas de malade. Si on note un fort taux de imortalité chez les ânes  c’est parce qu’ils sont toujours en divagation ajoute le chef du service départemental de l’élevage.

SENVISIONS.COM

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here