PARTAGER

 

Pour lutter contre les problème de compagnonnage entre les paysans et les éleveurs de la commune de Kamb,le maire Birame Ba a convoqué ce mardi une rencontre qui a vu regrouper l’ensemble des conseillers municipaux,les chefs de villages,les animateurs du PAOS entre autres .Des animateurs venus de la SAED ont conduit la séance ,il s’agit de Mansour Fall ingénieur en développement local chargé d’études à la direction général de la SAED et Samba Diaw responsable programme chargé appui aux collectivités locales délégation du Lac .Au menu de l’atelier adopter le document PAOS (plan d’affectation et d’occupation des sols) dans la collectivité locale de Kamb.Ainsi ,à l’issue des ateliers dans les différentes zones, quatre zones d’occupation des sols sont sorties.Il s’agit de ZAPA(zone agropastorale à priorité agricole,ZMD(zone de mise à défens ,ZAPE (zone agropastorale à priorité élevage et la ZH(zone d’habitation).

Revenant sur la ZAPA ,ici on pratique de l’élevage mais le secteur de l’agriculture domine ,du coup les paysans doivent clôturer leurs champs et de les surveiller toute la journée .Par conséquent ,toute sorte de divagation du bétail sur les champs non entourés et non surveillés ne fera pas l’objet de sanctions .Quant à la ZAPE ,ici la pratique de l’élevage est prioritaire cependant l’agriculture est tolérée mais les champs sont regroupés par village ou groupes de villages.En période de cultures ,le bétail dans ZAPE doit être surveillé par une personne adulte pendant le jour et parqué pendant la nuit.Des mesures comme quoi tout cas de divagation doit être réglé à l’amiable en priorité avant de recourir au remboursement (après estimation des dégâts) en cas d’échec de la première option.

A la zone de mise à défens,dans ce type de zone,le problème essentiel qui se pose dans les aires protégées est celui de savoir comment concilier les impératifs de la conservation de la biodiversité à ceux du développement socio-économique des populations vivants à l’intérieur et aux alentours de ces espaces et dont la survie en dépend.En définitive cette zone est destinée pour les besoins de protection de l’environnement.

La zone d’habitation est constituée par des sites actuels des villages officiels ,des hameaux qui leur sont rattachés ,et des zones d’extension. La réaction du maire Birame Ba en est que la SAED est la bienvenue dans sa commune ,le plan d’occupation et d’affectation des terres permettra une meilleure existence entre paysans et éleveurs dans la commune de Kamb. Il poursuit en disant qu’une fois appliquée ce document ,l’on peut dire que fini les querelles nées à chaque fois entre paysans et éleveurs pendant l’hivernage.Et Birame Ba de demander à tous les participants de faire la restitution une fois retourner dans leurs villages respectifs pour ensuite informer et sensibiliser les populations que sont les(éleveurs et paysans) gage d’éviter toute confusion.Pour ce qui concerne le Sous Préfet de Yang Yang Moussa Sy ,la SAED est venue à son heure dans son arrondissement ; emboîtant les pas de l’édile de Kamb,Moussa Sy soutient que naturellement la divagation des animaux hante le sommeil des paysans à chaque fois pendant l’hivernage,alors avec la PAOS,des problèmes entre paysans et éleveurs seront que de vieux souvenirs.

A l’unanimité les conseillers ont approuvé le document PAOS,une chose saluée par le maire de Kamb.

Bathie Ndiaye ,Senvisions.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here