PARTAGER

La décision des autorités sénégalaises consistant à prendre en charge le paiement des factures d’électricité des ménages abonnés à la tranche sociale, pour un bimestre, est effectif ce 01 mai avec les compteurs Woyofal.

« Dès ce mois d’avril, les factures à échéance qui ne sont pas encore payées seront prises en charge », avait précisé lors d’une conférence presse le Ministre du pétrole et des énergies, Makhtar Cissé.

La mesure effective avec les compteur Woyofal

Depuis ce Vendredi 01 Mai la mesure est effective avec les compteur de type « Woyofal » qui sont rechargeables avec les différents services de transfert d’argent.

Voici comment procéder pour bénéficier de la mesure :

Pour bénéficier la mesure avec votre compteur « WOYOFAL » il vous faudra Faire un achat symbolique de 1 franc à la SENELEC ou via ses partenaires agréés (ORANGE MONEY,E- MONEY, TIGO-CASH, ou ZULU, POSTE, ATPS, KASH KASH, INTOUCH).

Avant vérifier d’abord si vous êtes éligible en tapant 809 et entrée sur le clavier de votre compteur Woyofal. Si 01 apparait alors vous dans la tranche sociale donc éligible.
Par exemple si vous avait I’habitude d’acheter via Orange Money, à partir de demain vous pouvez aller sur la plateforme d’orange money faire votre achat de crédit Woyofal. A la place du montant à recharger vous saisissez 1 et vous continuez votre recharge. Un code de 175 kwh vous sera envoyé.
Précision : Aucune somme n’est à verser à aucun partenaire par le client pour recevoir son code de rechargement de la prise en charge.

Les autres catégories d’abonnement vont aussi en bénéficier

Makhtar Cissé avait souligné que « l’ensemble de ces catégories (post-paiement et pré-paiement) seront traitées différemment parce que le mode de paiement est différent mais, l’impact financier sera le même ».

« La tranche sociale, ce sont ceux qui sont dans la tranche inférieure ou égale à 250 kw/heure », a-t-il fait savoir.

« Tous les sénégalais sont concernés pour mesurer l’ampleur de ces décisions qui ont été prises par le président de la République », avait dit Mouhamadou Makhtar Cissé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here