PARTAGER

Le directeur général de la planification et des politiques économiques Monsieur Pierre Ndiaye a commencé son allocation par les salutations aux honorables députés, Madame le chef de bureau de l’organisation internationale pour les migrations au Sénégal.

Les représentants des partenaires au développement,les représentants des départements ministériels tout en remerciant et félicitant la Direction du développement du capital Humain et l’ensemble des acteurs pour le travail abattu autour d’une question majeure de développement de nos pays.

Selon le directeur général notre planète est à un tournant critique de son évolution avec les multiples menaces dont elle fait l’objet, relatives notamment à la dégradation des écosystèmes et aux questions migratoires et sécuritaires.

Le changement climatique représente une préoccupation majeure en particulier en Afrique souligne t-il avec tout ce que cela peut engendrer comme conséquence à savoir:la sécheresse, la dégradation des terres et l’érosion côtière. Ces facteurs génèrent des pertes énormes de rendement dans le secteur de l’agriculture qui concentre une bonne partie de la population.

Beaucoup de facteurs impactent négativement l’économie les questions sécuritaires et sanitaires pèsent considérablement sur notre économie le terrorisme qui constitue une menace permanente pour les États , va à l’encontre des opportunités d’investissements et de création d’emplois.

Monsieur le directeur a touché tous les facteurs qui constituent ou freinent le développement. Il ne peut y avoir de développement sans la paix qu’il est impératif de promouvoir l’avènement de sociétés pacifique comme le sptipule l’ODD 16 déclare  t-il tout en poursuivant que la crise des réfugiés, telle que l’Europe la connaît est due à l’enlisement des conflits et l’instabilité continue de certaines régions du monde,ne contribue guère à la mise en place d’un environnement favorable à la réalisation des ODD.
L’ampleur de la migratoire qui a traversé la méditerranée a créé une tragédie en mettant leur vie en péril pour traverser la méditerranée.

Par ailleurs la problématique de la migration à été abordé dans son allocution selon lui « la problématique de la migration doit être abordée de manière globale,apporter une réponse commune et solidaire à lafflux croissant de migrants faire la promotion d’une société pacifique et la mise en place de stratégie de création d’emplois dans les pays d’origine constitue des actions décisives qu’il serait opportun de réaliser.

Le Sénégal a initié avec des partenaires comme OIM PNUD L’Italie des projets permettant à expatriés sénégalais de mettre à la disposition du Sénégal leur savoir-faire et d’y investir en perspective de leur retour. Le Sénégal se réjouit surtout du soutien de l’Union Européenne à la stratégie nationale de gestion intégrée des frontières dans le cadre du dispositif FRONTEX et de la prise en compte de la dimension (( migration))dans le programme d’appui budgétaire 2028-2023.

La politique nationale de migration s’articule autour de quatre domaines comprenant onze axes d’orientation stratégique avec quatre domaines ou piliers qui sont:

1 Migration gestion des données, économie et emploi.
2 Migration droits humains et genre
3 Migration santé et environnement 4 Migration gestion intégrée des frontières.
Les questions de migration et de développement sont une des préoccupation du plan Sénégal Émergent le président son Excellence Monsieur Macky Sall vise à promouvoir une économie rurale afin de réduire les inégalités territoriales et de limiter l’exode rural.

Selon le directeur général le Sénégal ne disposait pas d’un document de politique nationale de migration du Sénégal(PNMS) c’est dans le souci de corriger ce dysfonctionnement que le ministre de l’économie, des finances et du plan avec la collaboration de tous les acteurs intervenants dans le domaine, avait lancé le 23 juillet 2015 le processus d’élaboration d’une politique nationale intégrée en matière de migration développement.

Le directeur général au nom du ministre de l’économie des finances et du plan s’est dis très satisfait et remercie l’engagement de tous les acteurs qui ont pris part  à Monsieur Babacar Ndione le consultant et également (OIM) l’Organisation Internationale pour les migrations pour son soutien multiforme à la réflexion sur la migration et le développement.

Massamba Camara Senvision.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here