PARTAGER

Chers messieurs ;
Avant tout, il nous plaît de vous transmettre nos salutations et nos meilleurs vœux de nouvel an.
Nous venons, par cette présente lettre, vous entretenir des crises dont sont victimes certaines jeunes filles du lycée Alboury NDIAYE. Elles sont vraiment fatiguées. Il ne se passe pas un jour sans que nous n’enregistrions des cas. Malgré la bonne volonté de l’administration du lycée, le phénomène demeure inquiétant et persistant. Le proviseur se démène nuit et jour pour trouver le remède. C’est dans ce sens que des marabouts lui ont recommandé d’immoler un bœuf dans l’enceinte de l’établissement. Mais aujourd’hui, il semble impuissant face à ces crises gênantes et énervantes.

Nous vous prions de prendre le problème à bras le corps pour que l’irréparable ne se produise pas dans notre lycée. Si rien n’est fait avec diligence, certaines élèves risquent de rater leur année scolaire. Pire, elles risquent même d’en pâtir à vie.

Nous vous saurons gré de bien vouloir user de votre influence pour porter secours et assistance à nos filles.

Veuillez agréer, chères autorités, l’expression de nos profonds sentiments de respect distingués.

Samba Diama TOP
Professeur au lycée Alboury NDIAYE de Linguère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here