PARTAGER

Le gouvernement libyen est sur le point de renflouer ses caisses. Ce, à travers l’argent prêté par l’ex-Colonel Maoummar Khadafi à certains pays Africains. L’annonce a été faite ce mercredi par Fayez el-Sarraj, le chef du gouvernement d’Union national. Il intervenait sur les ondes de Rfi.

Soixante sept milliards de dollars. Tel est le montant que la Libye de l’ex-président Maoummar Khadafi, en crise depuis la tombé de ce dernier, compte récupérer des pays africains. Il s’agit des avoirs « octroyés et des prises de participation dans des sociétés en Afrique et dans le monde arabe ».

« C’est de l’argent public. Le remboursement peut être échelonné, les intérêts revus » a laissé entendre le ministre des Affaires étrangères libyen Mouhamed Taher Siala qui liste sur les ondes de Rfi, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie, la Cote d’Ivoire, le Niger ou l’Ougana parmi les pays regorgeant la grande partie des sommes prêtées.

A noté que la Libye, tombée dans une instabilité politique sans précédent depuis la mort de Khadifa s’appuie sur des documents dits « archives du Colonel Khadifa » pour le retour partiel ou de toutes les sommes en question.

Birama THIOR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here