PARTAGER

Dans une finale marquée par la sortie prématurée sur blessure de Mohamed Salah (30e), le grand artisan de ce nouveau sacre s’appelle Gareth Bale, auteur d’un doublé (64e, 84e), dont une première réalisation d’anthologie sur retourné acrobatique. Karim Benzema avait ouvert le score sur une énorme erreur de relance de Loris Karius (51e), le gardien des Reds encore coupable sur une faute de main sur le second but de Bale. Fatal à une équipe qui avait pourtant su égaliser par Sadio Mané (55e).

Le Real rejoint l’Ajax Amsterdam (1971, 1972, 1973) et le Bayern Munich (1974, 1975, 1976), également auteur du triplé, mais peut encore espérer égaler la passe de 5 que leurs illustres aînés avaient réalisé à la naissance de la compétition de 1956 à 1960.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here