PARTAGER

«L’avenir n’appartient qu’à ceux qui se lèvent tôt», a-t-on coutume de dire. Le Conseil Municipal de Linguère réuni lundi 15 février 2016 dans sa majorité, n’a-t-il pas fait sien l’adage? La question a tout son sens lorsqu’on part de l’hypothèse selon laquelle l’assemblée élue locale avait «jusqu’au 31 mars de l’année» la latitude de voter son budget annuel conformément à la loi?À l’image de beaucoup de Collectivités Locales de la Région de Louga qui ont déjà voté leur budget de l’année 2016, les élus locaux de la ville de Linguère se sont réunis pour examiner et adopter le leur sous la présidence du Maire Aly Ngouille NDIAYE.

L’édile de Linguère avait notamment à ses côtés l’autorité administrative de Monsieur le Préfet du Département de Linguère en la personne de son Adjoint Mouhamadou Moustapha NDAO. Il avait également à ses côtés la 1ère et 2nd Adjoints au Maire que sont respectivement Madame Adjaratou Tabara MAR et El Hadji Ibrahima LÔ. Cette session a fait suite à une longue procédure de travaux des différentes Commissions ayant abouti à des Débats d’Orientation Budgétaires dans la période, conformément à la loi en matière d’administration des Collectivités Locales.

Ainsi, durant pas moins quatre tours d’horloge dans la salle de délibération de la Mairie de Linguère accessible et ouverte au public Linguérois, les élus locaux ont largement échangé sur aussi bien les ressources que sur la mise en œuvre des potentialités de la localité dans l’assouvissement des besoins exprimés par les populations mandantes. Lors de cette réunion l’on a noté par ailleurs l’expression d’une majorité et d’une opposition républicaines très au fait de la bonne gouvernance locale.

Enfin, le budget arrêté à 391.000.000 FCFA a été voté par l’écrasante majorité du Conseil Municipal. Aucun secteur en ce qui concerne les nombreuses «compétences transférées» n’a été laissé en rade dans l’exécution du budget.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here