PARTAGER
Les fortes pluies enregistrées dans le département de Linguère  la semaine dernière ,ont emporté plusieurs infrastructures routières dont le pont de Dodji ce qui crée aujourd’hui une situation d’enclavement des communes de Labgar et de Dodji.En visite sur le site des agents  du fond d’entretien routier autonome (FERA)  et des autorités locales ont constaté  ce jeudi  de visu les dégâts causés par les fortes pluies  ayant occasionné  la destruction de ce pont qui est un  passage très important pour les populations de ces deux communes. « Sans ce pont  les  communes de Labgar et de Dodji se trouvent dans une situation d’enclavement total » a souligné le sous préfet de Dodji Aliou Ba qui considère que c’est une piste  très empruntée par les gens qui viennent du Fouta pour rallier dans les différents loumas du département de Linguère.Depuis la destruction de ce pont par les eaux  pluviales,les populations éprouvent de ces deux communes éprouvent d’énormes difficultés pour rallier la ville de Linguère.
Le maire Labgar  Idrissa Diop se réjouit de la visite des techniciens du FERA et sollicite un appui de façon urgente pour faire libérer les populations du désenclavement « nos communautés sont dans le réel besoin pour accéder aux loumas, aux structures de santé et écouler leurs produits , depuis la destruction du pont de Dodji on ne peut plus traverser de l’autre coté pour aller à Labgar ».Selon l’ingénieur routier au FERA  Bass Faye « le FERA  va trouver rapidement une solution d’urgence avec les autorités  , les structures compétentes  et les communes concernées  qui ont en charge cette piste qui est dans le réseau non classé  ».En attendant la réhabilitation du pont de Dodji les populations sont obligées de traverser les marigots à pieds ou de parcourir plus de 14km pour arriver à destination.

Doudou Thiane senvisions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here