PARTAGER

 

Première édition du tournoi des écoles de football de Yoff, samedi

Les navetanes sont pour le moment arrêtés sur toute l’étendue du département de Linguère .C’est le président de l’ONCAV Amadou Kane qui a pris  officiellement la décision hier pour défiance. Selon une source digne de foi le patron du mouvement navetane aurait   donné des instructions fermes aux 13 ORCAV  du pays de ne plus  fournir d’éléments de  preuves à l’ODCAV à Linguère  en cas de réserve .Le mobile du conflit entre le président de l’ONCAV et l’ODCAV de Linguère remonte la semaine passée où l’ASC Deggo  de Dahra avait perdu un match sur tapis vert contre le Mankoo .En première instance la CQRP  zonale avait donné raison à l’ASC Deggo  pour cumul de licence de deux joueurs du Manko. Un verdict qui sera cassé en appel par l’ODCAV .Une situation qui avait mis  les dirigeants du Deggo dans tous leurs états et en particulier le président Abdou Thiam  qui avait saisi le président de l’ONCAV par correspondance dans laquelle il aurait évoqué des cas de fraude et pointé du doigt certains membres de l’ODCAV  qui ont pris part pour le Manko dans le dossier d’appel. Pour tirer cette affaire au clair  le  président de l’ONCAV Amadou Kane a demandé à  l’ODCAV d’auditionner les membres du Deggo qui s’étaient attaqués à la structure départementale  et d’arrêter le navetanes  .La requête du président Kane sera rejetée par l’ODCAV  qui considère que Mr Kane  n’a aucun  droit d’arrêter les navetanes à Linguère sans raison .Le lendemain l’ODCAV a sorti un autre PV pour suspendre l’équipe du Deggo pour 3 ans et une amende de 250.000frs payable avant toute réaffiliation  .Les 3 membres du comité directeur du Deggo sont également  suspendus pour 3ans .  Interpellés certains membres de l’ODCAV déclarent qu’ils sont obligés de se plier à la volonté de Amadou Kane et demandent  aux autorités locales d’intervenir pour éviter le soulèvement de la jeunesse .Une affaire à suivre

Doudou Thiane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here