PARTAGER

Décidément, l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) n’a plus la frite ! La preuve, les vagues de démissions y déferlent comme un long fleuve tranquille. Me Daouda Kâ, après 19 ans de militantisme dans ce Parti, a, le 14 décembre dernier, quitté Djibo Leyti Ka.

Moins d’un mois plus tard, c’est le maire de Yang-Yang, à vingt kilomètres de la Commune de Dahra Djolof, de rompre le cordon ombilical qui le liait au chef de file des rénovateurs.

Mais le Secrétaire général de la Fédération communale de Yang-Yang n’a pas seulement fait que partir. Il est parti avec, dans ses valises, dit-il, tous les responsables et militants de la Fédération communale de l’Urd. Mettant, ainsi, fin à 18 ans de militantisme au sein de cette famille politique de l’enfant de Thiargny.

En attendant de savoir la posture qu’ils vont adopter sur la scène politique locale, le maire de Yang-Yang et sa base affective disent avoir entamé de larges réflexions, avant d’éclairer l’opinion sur la direction qu’ils vont prendre, prochainement. Voici le communiqué du maire Mohamed Sène, parvenu à la Rédaction de Actusen.com :

INTEGRALITE DU COMMUNIQUE

« En tant que responsable politique et Maire de la Commune de Yang-Yang, je tiens à informer l’opinion de ma démission de l’Union pour le Renouveau Démocratique (URD).

En effet, j’ai exprimé de vive voix au Secrétaire General dudit Parti ma démission lors d’un entretien avec lui qui s’est tenu le 08 janvier 2016.

Ainsi, en compagnie de tous les responsables et militants de la fédération communale de l’URD de Yang-Yang,  je mets fin à 18 ans d’engagement et de militantisme au sein de l’URD.

Ayant déjà expliqué au Secrétaire General de l’URD les raisons de ma démission, je préfère ne pas m’épancher davantage sur la question.

Je remercie mes camarades de parti, parents et sympathisants pour leur confiance et soutien constant durant toutes ces années.

Aujourd’hui plus que jamais, je reste animé par la même motivation, à savoir le développement de ma Commune et l’épanouissement social de mes concitoyens.

Notre engagement pour le Djolof va au-delà de l’appartenance à un Parti politique, raison pour laquelle mes camarades et moi avons engagé de larges concertations et nous vous donnons rendez-vous très prochainement ».

Vive Yang-Yang

Vive le Djolof

Vive le Senegal »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here