PARTAGER

Pape Amadou Sarr, administrateur de la DER est clair  dans son propos. Invité à l’émission « Le Point » de la Rts, le boss de cette structure étatique de financement est d’avis qu’il n’y aurait aucune coloration politique dans l’attribution des financements. Et pour corroborer sa thèse, il indique que Kilifeu de Keur Gui  aurait bénéficié de 15 millions de la Der pour son business de location de voitures.

Malgré leur single « Saï-Saï  au cœur » faisant office de critiques acerbes à l’égard du régime de Macky Sall, le rappeur Kilifeu aurait bel et bien bénéficié d’un financement de la délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der) diligenté par l’Etat du Sénégal pour développer son business de location de voiture. Cette révélation a été faite par Pape Amadou Sarr, administrateur de la Der. A l’évidence, si  ces rappeurs étaient réellement engagés dans leur combat  pour la restauration de la démocratie Sénégalaise et des « mille yars »qu’ils entonnent dans leur single, Kilifeu n’aurait jamais accepté de toucher cette manne financière  pour faire fructifier ses affaires. Dire que la Der ne serait pas exclusivement réservée aux gens de l’Apr ou de Benno Bokk Yaakaar mais bien à tous les sénégalais.
Nous espérons bien que Kilifeu  aurait pu comprendre que l’élégance démocratique, c’est d’abord et avant tout savoir attaquer dans les règles de l’art. C’est à dire attaquer en règle. Car, s’il s’était agi d’un système « Saï-Saï au cœur » tel qu’il  le fait croire aux Sénégalais, il est fort probable qu’il  n’aurait jamais touché une telle bagatelle pour bonifier son business. Mais hélas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here