PARTAGER

Déception: cela a été toujours été le lot du Sénégal quand on lui prête d’être dans une poule facile, abordable, jouable et tutti quanti. Les souvenirs sont assez lointains et présents dans les mémoires avec les éliminatoires de Coupe du Monde où le Sénégal n’a jamais été capable de renverser ni le Togo (2-2) ou encore la Gambie (1-1) à Dakar.

D’ailleurs en 2008, lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Ghana, Tamale a été le cimetière des Lions qui pourtant, disaient que la poule est abordable. Résultat des courses? Battu par l’Angola (3-1), matchs nuls devant la Tunisie (2-2) et Afrique du Sud (1-1), les Lions sortent dès le premier tour, comme l’avait pourtant prédit le regretté éducateur, Djibril Albert Ndiaye de Gorée.

Même scénario en 2012 en Guinée Equatoriale où le Sénégal est très tôt rentré à la maison (1er tour). C’était le cauchemar car l’équipe dirigée par Amara Traoré qui avait survolé les éliminatoires, battant quasiment tous les records avec autant de victoires en autant de rencontres. Ils vont déchanter, battus par la Zambie (2-1), la Libye (2-1) et la Guinée Equatoriale (2-1), zéro pointé au finish.  En 2013, le Sénégal ne verra pas la compétition, battu par la Côte d’Ivoire, lors des éliminatoires (Senego) et en 2015, c’est bis repetita à Malabo où les Lions ne franchissent pas le premier tour. Ils sont battus par l’Algérie (2-1), mais ont fait match nul contre l’Afrique du Sud (1-1), après avoir battu le Ghana lors du premier match.

2017 fondait de grands espoirs de sacre africain pour le football sénégalais avec une sélection donnée archi favorite par les bookmakers. Si une progression a été notée avec le premier tour franchi, le Sénégal sera éliminé par le Cameroun aux tirs au but qui deviendra (Senego) champion d’Afrique 2017. Le scénario catastrophe aurait pu se jouer pour ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie où les pronostics étaient déjà validés, arguant que le Sénégal est qualifié dans une poule où il y a le Cap Vert, le Burkina Faso et l’Afrique du Sud.

La défaite face aux Bafana Bafana aurait pu peser lourd sur la balance car les deux (2) formations ne seraient pas dans les mêmes dispositions psychologiques au moment de s’affronter au retour à Dakar. Mais, victimes d’erreurs d’arbitrage tout au long de cette rencontre , les Lions sont « sauvés » par leur bourreau, Lamptey (sanctionné à vie par la FIFA) et le match rejoué a été favorable au Sénégal. Quand une Nation est absente de Coupe du Monde depuis 16 ans et qu’elle se permette  de crier déjà victoire, cela interpelle. Attention à l’atterrissage, si l’on ne prend pas les matchs humblement!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here