PARTAGER

Dans le contentieux foncier opposant Babacar Ngom aux populations de Ndingler, le ministre de l’Intérieur a fait croire à un compromis. Il a été décidé à titre de « solution provisoire », d’ici la fin de l’hivernage 2020, le retour des paysans dans leurs champs originels pour sauver la campagne agricole.

 

Il a donc fini par le faire. Plus de 48h après avoir annoncé la « solution provisoire », une mesure destinée à rétablir un climat de paix a été adoptée. Concrètement, dans un communiqué signé par Aly Ngouille Ndiaye et adressé aux médias, le pacte est présenté comme une « solution provisoire » en attendant de trouver mieux.

« Sur instruction du Chef de l’Etat, les habitants du village de Ndingler ont été invités à retourner dans leurs champs originels pour sauver la campagne agricole », renseigne le communiqué. Les autorités peinent-elles à trouver une solution pérenne?

En attendant, Sedima Group SA a été invité « à arrêter les travaux dans cette partie des terres ». « Les Gouvernement du Sénégal exhorte les responsables de la société Sedima et les populations à poursuivre les discutions pour qu’une solution définitive soit scellée d’ici la fin de l’hivernage 2020 ». Il est clair que l’autorité demande que la résolution définitive soit différée.

Sans nul doute, ces dernières semaines furent l’apogée de la contestation dans le conflit foncier opposant le patron du groupe Sedima aux populations de la zone située à cheval entre les communes de Sindia et de Ndiaganiao, dans le département de Mbour

L’État du Sénégal leur a accordé une restitution provisoire des terres qu’ils réclamaient à Babacar Ngom, qui brandissait un titre foncier sur 225 hectares…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here