PARTAGER

Pas de repos pour la direction de la police judiciaire. Selon le rapport 2017 du ministère de l’intérieur, la division des investigations criminelles toujours en suractivité a reçu et traité courant 2017, 2912 dossiers selon Libération.

Plusieurs affaires ont été traités par la Dic et ont abouti à des procédures pour divers délités dont association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste apologie du terrorisme, appartenance à un réseau de recrutement de combattants djihadistes et trafic de drogue. 185 personnes ont été déférées au parquet et 75 kg de cocaïne ont été saisies. La DPJ a procédé à plusieurs interpellations et déféré au parquet des contrevenants généralement pour atteinte au biens ou délits liés au terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here