PARTAGER

Alors que le Sénégal est outré par le meurtre barbare de Fatoumata Mactar Ndiaye, la vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental, une autre tragédie se déroulait au foyer de Ouakam où des centaines de jeunes s’inscrivent depuis quelques jours pour intégrer les rangs de l’Armée. Des affrontements entre candidats ont fait deux mort et plusieurs blessés.

Ce qui n’était au départ qu’une simple rumeur a été confirmée par le commandant Ngom, chef de la division Medias et Stratégies de l’Armée. Les victimes ont reçu des coups de marteaux au cours d’un affrontement pour avoir une bonne place avant la venue des recruteurs.

La bagarre a démarre lorsque des candidats déjà inscrits à Rufisque et à Guédiawaye ont rejoint Ouakam pour tenter leur chance. Usant de leur force pour être devant, ils ont rencontré une opposition farouche de certains de leurs pairs aussi engagés qu’eux et qui, pour certains, avaient déjà passé plusieurs jours sur place.

Une énorme bousculade est survenue suivie de bagarre au cours de laquelle certains jeunes ont sorti leurs armes blanches. Il y a eu plusieurs blessés dont deux qui ont succombé à l’hôpital selon le Populaire dans son édition du jour.

BABACAR NDIAYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here