PARTAGER

Les révélations de Malick Gackou lors de sa conférence de presse d’hier ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. C’est en marge de la cérémonie officielle de l’ouverture du quatrième salon international des mines que le ministre des Mines et de l’Industrie a tenu à démentir le patron du Grand Parti.

Lors de son face à face d’hier avec la presse, Malick Gackou a évoqué le droit des sénégalais sur les ressources minières du pays en déclarant que chaque famille devrait disposer de 18,5 millions sur les réserves brutes de mines et 77,5 millions sur les réserves brutes de Pétrole et Gaz, soit 100 millions par famille.
Cette déclaration a été démentie par le ministre des Mines et de l’Industrie. «C’est n’importe quoi, avant toute évaluation il faut avoir une idée de ce que rapporte exactement chaque mine. Ce sont juste des allégations. Je se nais pas d’où est-ce qu’il a tiré ces informations mais c’est totalement erroné. Nous n’avons rien à cacher, n’importe qui peut s’informer sur les contrats signés», a précisé Aly Ngouille Ndiaye
A l’en croire, la dimension environnement est intégrée dès la phase exploration; ce qui n’était pas le cas avant. «Nous avons une meilleure prise en charge de la réhabilitation des sites miniers après exploitation. Mais également plus de recettes attendues par l’Etat avec un relèvement du taux de redevance qui est maintenant à 5%. Maintenant on paye la redevance qui est fonctionnelle à la superficie durant la phase exploration comme à la phase exploitation», a fait savoir Aly Ngouille Ndiaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here