PARTAGER

Selon le ministre de l’intérieur, pas encore de date fixée pour l’organisation des élections locales. « Il s’agit du processus, cela veut dire que c’est tous les actes qui ont été posés depuis la refonte du fichier électoral vont être audités. Ça naturellement ça prend du temps et c’est l’opposition qui l’a demandé dans le cadre du dialogue. J’ai voulu éviter qu’on revienne ici tout le temps, c’est pourquoi on l’a fixé au plus tard le 28 mars 2021″, souligne le ministre de l’intérieur. Aly Ngouille Ndiaye ajoute :” je dois vous dire que s’il n’y avait pas ce dialogue, nous, on est prêt à organiser les élections 3 mois après que le top soit donné”. S’agissant de la proposition de certains députés de mettre les communes sous délégation spéciale en lieu et place d’une prorogation du mandat des élus, le ministre souligne qu’il s’agit à travers cette décision de sauvegarder l’équilibre des communes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here