PARTAGER

C’est ce que l’on appelle un virage à 180 degrés. Une semaine après avoir reconnu sa défaite à la présidentielle face à l’opposant Adama Barrow, le président gambien Yahya Jammeh a annoncé, vendredi 9 décembre, dans une déclaration télévisée en soirée, qu’il ne reconnaissait plus les résultats de l’élection. Il appelle à la tenue d’un nouveau scrutin. C’est « inacceptable, irrecevable », affirme le Sénégal par la voix de son ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here