PARTAGER

A défaut d’arguments convaincants, le gouvernement a sorti l’argument de la force contre ceux qui parlent des ressources découvertes au Sénégal en faisant cas de magouilles et autres manquements. 

Entouré de Seydou Gueye, ministre porte-parole du gouvernement, du Secrétaire d’état à la communication, d’Abdoul Latif Coulibaly, secrétaire général du gouvernement, du ministre de l’énergie et du Développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall, d’Ismaïla Madior Fall, conseiller juridique du président de la République, le Premier ministre prévient : «Nous ne pourrons plus laisser prospérer les propos diffamatoires, les allégations sans fondement et les attaques malveillantes. Ça c’est terminé. Il faut qu’on soit clair. Les allégations sans fondement et les attaques malveillantes sans aucune preuve et avec nul autre dessein que de jeter le discrédit sur l’état, les citoyens et les institutions ne passeront plus. Le gouvernement prendra toutes ses responsabilités pour défendre l’intérêt général et national». Comme si la menace n’était pas assez perceptible, Mahammad Boune Abdallah Dionne renchérit :«Désormais, quiconque diffusera de fausses nouvelles s’exposera à la rigueur de la loi et à la loi pénale. Je voudrais donc, au nom de Macky Sall, appeler les uns et les autres à plus de retenue mais aussi à davantage de modestie parce que nul n’a le monopole de l’intelligence, de l’engagement patriotique et de l’éthique» 

Vos Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here