PARTAGER

Le ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime du Sénégal M.Oumar GUEYE et celui de son homologue Bissau Guinéen ont procédé ce jeudi 05 juillet 2018 au King fahd palace Dakar la Signature de Prolongation du Protocole d’accord de Pêche entre les deux pays.

Ce protocole d’accord témoigne la ferme volonté des deux Chefs d’États et de gouvernements de créer un environnement et des conditions propices de développement du secteur de la pêche qui constitue pour les deux pays un secteur important au développement de l’l’économie et favoriser l’amélioration des conditions du bien-être des populations des deux pays.
M.Oumar GUEYE est revenu sur l’essentiel de cette signature de prolongation du protocole d’accord:

{ Mme le ministre c’est un immense plaisir que je vous souhaite la bienvenue au Sénégal pays de la Teranga et souhaiter également par la même occasion la bienvenue à votre délégation et vous transmet les salutations de son Excellence M.Macky Sall Président de la République du Sénégal de M.Mouhammad Boune Abdallah Dionne Premier Ministre et l’ensemble des membres du gouvernement.

Mme le ministre je me souviens la veille de la korité ici au Sénégal,je me suis rendu chez vous, envoyer par son Excellence M.Macky Président de la République du Sénégal parce que nous avions des compatriotes qui étaient perdus dans les îles chez vous ; et dès ma descente à l’aéroport, vous m’aviez accueilli en plein ramadan et vous aviez passé toute la journée jusqu’à la nuit avec nous pour porter assistance à nos compatriotes.
Vous aviez envoyé dans les îles un bateau aller recueillir 19 de nos compatriotes dans une île, passez  une autre île récupérer 11 de nos compatriotes et ramener au port et vous m’aviez accompagné jusqu’à l’aéroport, nous avons embarqué nos 30 compatriotes dans un vol spécial sur Dakar ,et nous avons pris notre avion pour regagner Dakar.

Cet acte de haute portée, magnifier par la plus haute autorité au Sénégal le Président Macky témoigne si besoin en était les excellentes relations que nous avons entre nos deux pays vous l’aviez dit que c’est le même peuple  nous partageons tout, nous partageons la sous région, nous partageons la proximité et nous avons d’excellentes relations dans tous les domaines } a-t-il laissé entendre tout en rappelant que:

 » Cette proximité dans le domaine de la pêche qui a été matérialisé le 22 décembre 1978 par la signature d’une convention est arrivée à terme le 31 mars 2018. En attendant la signature d’un autre protocole nous nous sommes réunis pour signer un mémorandum qui permettra aux acteurs de la pêche de poursuivre leurs activités dans les eaux Bissau Guinéenne cela traduit la ferme volonté de nos chefs d’États et de nos gouvernements qui en décidant de créer un environnement et des conditions propices au développement du secteur de la pêche et sa croissance soutenue apportent une contribution de taille à la lutte contre la pauvreté et l’amélioration du bien-être des populations de nos deux pays.
Ce protocole que nous venons de signer à l’image des précédents revêt un caractère politique, économique et social, il devra prendre considérablement nos intérêts respectifs dans le strict respect de nos législations nationales, gage de la consolidation de la confiance et du respect du pilier d’un partenariat fécond et bénéfique pour tous }

Pour son homologue Mme Adiatu Diallo Nandinga s’est réjouit de l’accueil chaleureux de la part de son homologue sénégalais à qui au nom du Président de la Guinée-Bissau et toute la délégation qui l’accompagne, présenter toute sa gratitude et ses remerciements au Ministre Oumar Gueye et le Chef de l’État M.Macky Sall Président de la République du Sénégal.

{ Notre coopération bilatérale en matière de Pêche cela doit être vue comme un instrument qui doit générer d’avantage au profit réciproque pour les deux peuples.
Il faut souligner que la pêche constitue l’une des principales activités économiques de la Guinée Bissau, elle contribue d’environ 40% le budget de l’État employant une quantité de mains d’oeuvres très considérables c’est dans ce contexte que nous espérons une contribution considérable dans l’amélioration du milieux de l’État par l’accroissement signicatif des exportations des produits encore valeur accrue malheureusement la performance de ce secteur est globalement insuffisant à cause des problèmes d’institutionnels techniques et financiers et il est vrai que entre la Guinée Bissau et le Sénégal nous espérons de nouvel développement très différent dans ce secteur et il serait souhaitable dans ce cas la disponibilité de la partie Sénégalaise contribuer à la formation de nos jeunes dans ce secteur } a-t-elle souligné

Massamba Camara Senvisions.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here