PARTAGER

Suite au meurtre perpétré sur   la responsable APR à Pikine  Fatouma Mactar Ndiaye et par ailleurs membre du conseiller économique et social environnemental son collègue Oustaz Alioune Sall très remonté contre cette tragédie  réclame le retour de  la peine de mort. L’insécurité gagne du terrain selon le religieux qui déclare que  « rien que  pour le mois d’octobre   12 personnes  ont été assassinées  » .Le dernier  cas de meurtre remonte hier  samedi où  sa  collègue Fatoumata Mactar Ndiaye  a été retrouvée  égorgée  dans son domicile .Le religieux de s’interroger sur le rôle des organisations des droits de l’homme qui protègent les présumés  meurtrier mais où son passés les droits des victimes martèle t-il  .La peine  de mort ne devrait pas  être supprimée au Sénégal . A en croire Ousatz  Alioune Sall Sall « de 1960 à  2004 les cas de meurtre étaient très  rares  mais maintenant chaque  jour les sénégalais  sont confrontés à ce phénomène qui gagne des propositions inquiétantes  ».Oustaz Alioune sall  qualifie le mois d’octobre un mois très noir pour le peuple sénégalais à cause des nombreux cas de meurtre notés .Il s’exprimait en marge de la cérémonie officielle du grand magal de Touba.

Doudou Thiane DahraDjoloff.com

finale-ouzin-ndiaye3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here