PARTAGER
Le ministre de l’élevage et des productions animales  en compagnie du gouverneur de la région et des organisations d’éleveurs et de consommateurs a visité ce dimanche le foirail de Dahra pour s’enquérir de la situation qui prévaut dans ce haut lieu de commerce du bétail à moins  de  deux semaines de la tabaski.
Selon  Samba Ndiobene Ka  le marché est bien approvisionné  en moutons «  au marché hebdomadaire de Dahra  j’ai trouvé aux alentours de 16.000 moutons  prêts  à être  convoyés dans les autres localités du pays  cela nous réconforte  je suis rassuré que le mouton sera disponible un peu partout ».Le ministre a invité  cependant les  sénégalais  à acheter tôt leurs moutons et d’éviter d’attendre la veille pour faire la queue dans les  différents points de vente.Pour faciliter les  consommateurs  à disposer  de moutons pour la tabaski le chef de l’état a sorti une circulaire pour exonérer  tous les droits et  taxes  sur  l’importation des moutons a souligné Mr Ka  .Sur la question de la cherté du mouton,  Samba Ndiobéne Ka a  lancé un appel aux éleveurs et operateurs à plus de diligence pour accompagner l’état dans son programme  qui consiste à  faciliter les sénégalais à avoir le mouton de tabaski à des prix raisonnables.
D’ après le ministre les prix trouvés sur place sont accessibles « il y’a des moutons pour toutes les bourses si on a 50.000frs, en poche on ne doit pas marchander un mouton qui coûte 300.000frs » a lancé Samba Ndiobéne Ka  .Avant de terminer le ministre de l’élevage a rendu un vibrant hommage aux forces de défense  et de sécurité du pays qui ne ménagent  aucun effort pour  aider au  convoi  des bêtes vers les autres localités du pays .Il est revenu sur le rôle que  joue l’état pour faciliter les consommateurs à disposer de moutons pour la tabaski « tous les points de vente sont actuellement  dotés  d’eau ,d’électricité et de sécurité mais je  dois toujours rappeler  que l’état n’est ni vendeur ni acheteur  de moutons on ne doit jamais  amputer la cherté du mouton  au gouvernement ».Les organisations pastorales  présentes ont salué la visite du ministre avant de réclamer la baisse  du prix du  transport  des bêtes qu’ils jugent élevé.
Doudou Thiane senvisions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here