PARTAGER

Des zones d’ombres entourent le “saccage” du siège de Pastef à Yoff. Pour ne pas dire qu’ils sont nombreux à penser que ce sont les…responsables de Pastef eux-mêmes qui ont fait le coup pour détourner l’attention au moment où le directeur national des Domaines, Mamour Diallo, a fait une interview dévastatrice pour révéler le vrai visage de Ousmane Sonko et démontrer que les chiffres qu’il a avancés dans l’affaire du TF1451 (94 puis 46 milliards de Fcfa) n’existaient que dans sa tête. Avant de le défier à sortir les “documents” qu’il aurait en sa possession notamment la banque et le compte où “les 46 milliards de Fcfa sont passés”.
En effet, dans la nuit du mercredi à jeudi, vers 1 heure du matin, les responsables de Pastef ont été informés de la sortie de Mamour Diallo par divers canaux. D’ailleurs, ils ont essayé même de recouper l’information ou d’avoir le contenu de l’interview en appelant des journalistes tard dans la soirée. Curieusement, une heure après avoir obtenu confirmation de l’information, le siège de Pastef Yoff était “saccagé”.

Un bien curieux saccage d’autant que les seuls témoins sont les gardiens et, malgré le fait que “l’attaque” se serait produite dans un populeux quartier, personne n’a rien entendu. La logique voudrait d’ailleurs que si attaque il devait y avoir ce serait au siège central de Pastef mais pas dans une permanence inaugurée le même jour par Ousmane Sonko sous les hués des partisans de Abdoulaye Diouf Sarr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here