PARTAGER

Face à la presse hier, au terme de la tenue de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien, le Président Adama Barrow a estimé que le jugement de son prédécesseur est «obligatoire».
Il a rappelé d’ailleurs qu’une commission a même été installée afin de produire «un bon document d’accusation». Car, selon lui, il faut des preuves avant d’avancer quoi que ce soit.

Toutefois, le Président Adama Barrow précise qu’au-delà de Yahya Jammeh, toute autre personne qui sera accusée de crime, de trafic ou de violation durant les 22 ans de règne de Jammeh sera traduite devant les tribunaux. Yahya Jammeh a quitté la Gambie le 21 janvier 2017 après avoir perdu la présidentielle de décembre 2016. Depuis lors, il s’est réfugié en Guinée Equatoriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here