PARTAGER

Après un match de football opposant le FC Barcelone et le Real Madrid, Belly Boucoum, supporter du Real a mis fin aux jours de son cousin et homonyme de son père, Ibrahima Bocoum, d’après « L’Observateur » du 22 novembre, lu par Senegal7.

Le drame a lieu le 13 juin 2012 lors d’un classico qui s’est soldé par la victoire des joueurs barcelonais sur les madrilènes. Les éléments du commissariat de Thiaroye, alertés, avaient fait le déplacement pour constater les faits. Ensuite, les sapeurs-pompiers étaient intervenus pour enlever le corps sans vie de Ibrahima avant de le déposer à l’hôpital où une autopsie a été faite à la demande du procureur.

Conscient de la gravité de son acte, Belly s’est livré de lui-même à la police pour avouer son crime.

Devant les enquêteurs, il a expliqué s’être disputé avec son cousin qui ne cessait de le railler après le match. Après une première bagarre, confie le meurtrier, Ibrahima est revenu à la charge en lui administrant des coups de bâton. C’est là qu’il a perdu le contrôle de lui-même et a asséné à son cousin un coup de couteau avec lequel il coupait une mangue.

Hier, devant la chambre criminelle, Belly Bocoum a confié n’avoir jamais eu l’intention de tuer son cousin. La mère de la victime, constituée partie civile, a souhaité la relaxe de Belly car ce dernier était très proche de son défunt fils.

Cependant, le procureur a ignoré ses propos avant de requérir une peine de 15 ans de travaux forcés compte tenu de la gravité des faits.

La Chambre Criminelle délibérera le 5 décembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here