PARTAGER
Le procès de l’Imam Alioune Ndao et de ses présumés acolytes prévu ce mercredi 27 décembre a été renvoyé en audience spéciale le 14 février 2018. Mais les partisans de ces Jihadiste ont manifesté leur soutien devant les gendarmes à l’intérieur du tribunal de Dakar même. Regardez la scene.
 Ainsi en a décidé le président de la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Selon nos confrères de Dakaractu, c’est une décision à laquelle ne se sont pas opposés les avocats de la défense. Tout au plus ont ils déploré les conditions dans lesquelles le procès a été organisé. Selon Me Mouhamadou Moustapha Dieng qui s’est adressé au juge, le dossier qui a été remis aux conseils de la défense n’était pas à même d’assurer la tenue d’un procès équitable. Une préoccupation à laquelle le juge a promis d’apporter des rectificatifs dans les meilleurs délais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here